• Eglise besançon

Dieu aime tout particulièrement les mères


Semaine de la famille 2022 - Vendredi 18 février


Ça fait mal quand on a le cœur d’une mère mais qu’on n’a pas d’enfant. Ça fait mal quand on est une mère célibataire. Ça fait mal quand on est mère et que son enfant est maltraité. Et il y a de la douleur quand vous êtes une mère et que votre enfant quitte le droit chemin. C’est peut-être à cause de cette douleur que Dieu aime les mères d’une manière si spéciale. Plus que quiconque, les mères représentent concrètement les tendres soins et l’amour chaleureux que Dieu a pour nous.


Dieu souffre aussi quand des enfants meurent avant leur naissance. Dieu souffre aussi quand ses enfants sont maltraités. Dieu souffre aussi quand ses enfants quittent le droit chemin. Et comme une mère, Dieu aime ses enfants, quoi qu’il arrive. Jésus aime les mères et il leur réserve une tendre place dans son cœur.


Se référant à l’occasion où les mères amenaient leurs enfants à Jésus, Ellen White a écrit:


« Alors que les mères avançaient le long du chemin poussiéreux vers le Sauveur, il vit leurs larmes jaillir spontanément et leurs lèvres frémir, tandis qu'elles offraient une prière silencieuse en faveur des enfants [...] Jésus encouragea les mamans dans leur tâche ; quel soulagement fut ainsi apporté à leur esprit ! Avec quelle joie elles se rappelleraient la bonté et la grâce de Jésus, lorsqu'elles évoqueraient cette journée mémorable ! Ses paroles bienveillantes avaient ôté un poids de leur cœur et leur avaient rendu courage et espoir. Tout sentiment de faiblesse avait disparu » (Le foyer chrétien, p. 263).


Et elle conclut par ces mots :


« C'est une leçon encourageante pour les mères de tous les temps. Lorsqu'elles ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour le bien de leurs enfants, elles peuvent les amener à Jésus [...] Tandis que leur cœur implore l'aide qu'elles savent ne pouvoir donner elles-mêmes, la grâce qu'elles ne peuvent prodiguer, lorsqu'elles se placent avec leurs enfants entre les bras miséricordieux du Christ, il les reçoit et les bénit ; il leur donne la paix, l'espérance et le bonheur. C'est là un précieux privilège que Jésus accorde à toutes les mamans » (Le foyer chrétien, p. 263).


Mères, avez-vous éprouvé la douleur de ne pas avoir d’enfant ou de perdre un enfant avant sa naissance ? Connaissez-vous l’agonie d’être mère célibataire, que ce soit avant le mariage, à la suite d’un divorce ou à cause de la mort de votre mari ? Vous souvenez-vous de toutes les fois où votre enfant a été maltraité ? Êtes-vous inquiète, peut-être même dans une profonde tristesse, parce que votre ou vos enfant(s) a/ont quitté le droit chemin et sont maintenant loin de la foi ? Ne désespérez pas ! Je veux vous dire aujourd’hui que Jésus vous aime d’un amour inconditionnel. Je veux vous dire aujourd’hui qu’Il vous comprend comme personne d’autre ne le peut.


Vivre comme une disciple commence à la maison. Ne cessez jamais de prier pour vos enfants. Ne cessez jamais d’élever leur nom vers le ciel. Les prières d’une mère peuvent faire la différence, et elles le font. N’abandonnez pas ! Prenez toute cette douleur et déposez-la au pied de la croix. Continuez à être une mère qui fait des disciples. Continuez à refléter Jésus pour votre enfant. Peut-être ne verrez-vous l’impact que vos prières ont eu que lorsque vous serez au ciel.

Je vous invite à lui présenter continuellement vos enfants dans la prière. Puis, reposez-vous dans les bras éternels et toujours aimants de Dieu. Mères, Jésus vous aime, et l’église, malgré ces nombreux défauts, vous aime aussi.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout