top of page
  • Photo du rédacteurEglise besançon

On récolte ce que l'on sème


APRÈS UNE VIOLENTE DISPUTE avec son voisin, un jeune homme décida de se venger.


Une nuit, il entra « dans le champ de son voisin et y répandit une quantité importante de redoutables graines d'ivraie : une variété qui croît et se propage rapidement et qui, une fois enracinée, exige beaucoup de travail pour être exterminée ».


Après avoir terminé son œuvre funeste, le jeune homme fut très satisfait de ce qu'il avait fait. Et, comble des surprises de la vie, le jeune homme tomba amoureux de la fille de son voisin.


Après l'avoir fréquentée, il finit par lui demander sa main. En cadeau de mariage, le père de la mariée « offrit au jeune homme rien de moins que ce même champ qu'il avait gâché avec la mauvaise herbe ». Vous imaginez donc la surprise de notre jeune marié ! Il n'avait d'autre choix que d'accepter le terrain et d'y travailler d'arrache-pied pour pouvoir rétablir ce qu'il avait abimé.


Frustré par ses actions, il ne put s'empêcher de se dire « à lui-même avec douleur : "Je récolte ce que j'ai semé ». Ce jeune homme avait bien raison ! Et, je me demande : c o Que semons-nous sur le terrain de notre cœur ?


Quelles habitudes avons-nous cultivées ? Quelles que soient nos réponses, nous devons savoir que ce que nous faisons maintenant » de notre vie produira des résultats qui auront un impact tant sur notre présent que sur notre avenir.


Rire, faire plus d'exercice, être plus reconnaissants et consacrer davantage de temps à la bonne lecture nous feraient du bien. Tout cela nous aidera à obtenir de meilleurs résultats dans nos efforts quotidiens. Voilà deux mille ans que l'apôtre Paul a écrit dans son épître aux Galates : « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle. Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas » (Galates 6.7-9). Si le jeune protagoniste de notre histoire avait suivi ces conseils, il aurait reçu en dote un terrain fertile.


Mais, son propre égoïsme l'a compromis. Jetons un coup d'œil sur ce que nous semons, puis répondons ensuite à cette question : Quel genre de récolte obtiendrons-nous ?



30 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page