• Eglise besançon

Jour 4 - Semaine de la famille


Mercredi 17 février : Éliminer les schémas négatifs (1ère partie)


Comment un couple peut-il construire un mariage qui durera toute la vie, un mariage non seulement stable, mais satisfaisant ? Est-il possible de prévenir la détresse et le divorce ? La bonne nouvelle, c’est que les couples peuvent rester heureux toute leur vie, minimiser la détresse dans leur mariage et se prémunir du divorce. Cependant, les couples qui aspirent à rester mariés toute leur vie doivent s’engager de façon déterminée à éliminer les modèles comportementaux destructeurs et à augmenter les attitudes positives dans leur mariage.


Commençons par le négatif, parce que si les couples peuvent éliminer ne serait-ce qu’un seul modèle négatif au départ, ils connaîtront immédiatement une croissance positive dans leur relation conjugale. Le dividende du bonheur est presque instantané. Les schémas de communication négatifs sont les plus destructeurs dans tous les mariages. Nous nous marions pour profiter de la compagnie de l’autre et de son amitié, alors quand la communication devient chargée d’amertume, de mépris, d’outrages l’un envers l’autre et d’autres formes blessantes de communication – ou de manque de communication – un conjoint ou les deux se lassent et se sentent frustrés par le mariage. Cette réalité détruit la bulle conjugale de sécurité et de confiance dans laquelle les deux conjoints ont l’assurance que l’autre est là pour protéger ses sentiments.


Lorsque la communication devient tendue entre les époux, sont-ils dans la réaction – en essayant de répondre du « tac au tac » – ou dans la proaction – cherchant à répondre de manière à faire baisser la tension ? Les couples qui reconnaissent qu’ils réagissent plutôt que d’être proactifs dans leurs interactions quotidiennes régulières commenceront à voir des changements dans la façon dont ils interagissent entre eux. Au lieu de réagir instantanément ou par des mots durs à quelque chose qu’ils n’aiment pas, les conjoints doivent apprendre à faire une pause et à prendre une grande respiration, à réfléchir à ce qu’ils devraient ou ne devraient pas dire et à considérer l’impact que certaines réponses auront sur la relation. Les conjoints devraient se demander : « Est-ce que ce que je vais dire va améliorer notre unité et glorifier Dieu ou est-ce que cela ne fera pas que jeter de l’huile sur le feu et faire empirer la situation ? » La plupart des relations n’ont besoin que d’une seule personne prête à être un héros pour que la relation fonctionne. Sans aucun doute, c’est encore mieux lorsque les conjoints sont tour à tour les héros – c’est-à-dire celui ou celle prêt(e) à faire preuve d’humilité et à prendre l’initiative de désamorcer la tension quand c’est nécessaire.


Aujourd’hui nous prions pour les familles suivantes : Famille AUDAIN Dallyarre ; Famille AUDAIN Marie-Nurly – Shabrina et sœurs ; Famille GELOSO Ferdinand & Sandrine ; MAIRE Simone ; FERNAND (ami de Thérèse) ; Famille GIRARD Pamela ; Famille RIONDET Ghislain et Sandrine ; NOMONANGA Mireille ; Jeanne ISHIMWE ; Liliane EPONBIDOUNG ; Famille PIOT Jean et Jeannine.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout