• Eglise besançon

Jour 3 - Semaine de la famille


Mardi 16 février : L’amour dans le mariage


Les époux se marient parce qu’ils s’aiment, parce qu’ils veulent aimer et être aimés. Mais qu’est-ce que l’amour ? Dans sa version en grec, la Bible évoque au moins 4 types d’amour. C’est en conjuguant ces 4 formes d’amour que le couple sera réellement et durablement affermi.


Eros : l’amour pulsion et désir. C’est l’amour de la relation charnelle. Il est volubile, vulnérable et capricieux parce qu’il est avant tout désir. Et le désir, s’il n’est qu’instinct et pulsion, s’apaise ou s’éteint avec la possession, c’est-à-dire avec la satisfaction de l’envie. Cet amour vous « tombe dessus » ; ne dit-on pas « il est tombé amoureux » ? S’il contribue à unir le couple et à réjouir les époux, il ne doit pas être le seul ingrédient de la relation d’amour ; sinon, il risque bien de partir comme il est venu, sans prévenir.


Storgê : l’amour spontané et naturel qui surgit entre les personnes qui sont unies par des liens de sang, ou de parenté de toute sorte, en incluant les liens géographiques, ethniques et historiques. C’est le sentiment d’appartenir à quelqu’un, à une famille, à un groupe. C’est cet amour qui unissait Ruth et Noémie (Ruth 1.16-17). Cette forme d’amour consiste dans l’acceptation responsable des liens de famille, même si parfois ils sont indépendants de mes choix, mais qui me donnent une destinée commune avec les êtres de mon entourage. Cet amour unit les conjoints, même lorsque la passion faiblit ou que les difficultés apparaissent.


Philia : le sentiment d’affinité et d’affection partagée ; en un mot, l’amitié. L’amour eros nous empêche souvent de voir l’autre dans sa vraie réalité car on tombe passionnément amoureux d’un autre en l’idéalisant. Dans l’amitié, par contre, c’est justement la réalité de l’autre qui nous attire. L’amour philia est fait à la fois d’admiration et d’acceptation de l’autre, indépendamment des circonstances. Contrairement à eros, philia est un sentiment très stable : « L’ami aime en tout temps » (Prov. 17.17). Notre conjoint doit être notre meilleur ami.


Agapè : l’amour qui se donne. C’est l'amour de Dieu envers nous, l'amour dont il voudrait être l'objet en retour et l'amour que nous devrions avoir les uns pour les autres, particulièrement dans le couple. C’est un amour qui a été choisi et décidé personnellement, de façon délibérée, indépendamment des sentiments et des émotions. C’est la décision de faire du bien à l’autre, d’agir dans son intérêt, de chercher son bien. Cette forme d’amour trouve sa plénitude seulement en Dieu. Et il ne peut venir à nous que de lui, qui en est la source. Avez-vous fermement résolu en votre cœur d’aimer votre conjoint et de rechercher son bien en tout temps ? Dieu vous en donnera la force.


Aujourd’hui nous prions pour les familles suivantes : Famille NEGRIT Irmine ; SAUTERON Jeanne ; Famille HAKIZIMANA André et Jeanne d'Arc ; Famille MIGNOT Francis et Christine ; Famille MIGNOT Marie-Odile ; Famille GAMARD Raphaël et Gratiela ; Famille PEREIRA Helder et Manuela ; KIMWANGI Morris ; OSINDE Nahashon ; Famille LASZCZYK Jean-Pierre et Bakoly ; HALIAR Stéphanie.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout