• Eglise besançon

Jour 1 - Semaine de la famille


Dimanche 14 février : L'unité dans le mariage


Alors que Dieu parvenait à la fin du sixième jour de la création, il regarda tout ce qu’il avait créé et vit que « cela était bon » (Genèse 1.25). Puis Dieu créa Adam à Son image, mais cette fois il utilisa l’expression « il n’est pas bon » (Genèse 2.18). Malgré tout ce qu’Adam possédait – la beauté, la richesse, la santé et le pouvoir – Dieu déclara que ce n’était pas assez bon. C’est ainsi que Dieu, le Créateur, célébra le tout premier mariage à l’apogée de la semaine de la Création. Alors « Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon » (Genèse 1.31).


Ce passage des Écritures pose le fondement d’une vision chrétienne du mariage. Le mariage est la première institution établie par Dieu. Les grandes institutions demeurent lorsque l’on comprend clairement leur origine, leur nature et leur but. Tout au long de cette semaine nous donnerons un aperçu de l’intention originelle de Dieu pour le mariage et nous évoquerons des principes essentiels pour construire et maintenir un mariage fort et sain.


Pour commencer cette semaine, parlons de l'unité dans le mariage. Le mariage défie les mathématiques. Habituellement, 1+1 font deux, mais dans Genèse 2.24, deux font un. Le mariage unit deux personnes qui s’assemblent pour partager le même logement, les mêmes finances et les mêmes ressources. Parfois, les mariés portent le même nom. Le mari et la femme deviennent une unité. Ils appartiennent exclusivement l’un à l’autre, non pas du point de vue de la propriété ou de la possession, mais en tant que nouveau couple qui s’identifie comme un « nous » au lieu de deux « je ».


Une partie du mystère de l’unité dans le mariage est qu’il est spécifique à chaque couple. Les recherches sur les mariages réussis révèlent qu’il existe une myriade de façons par lesquelles un couple peut exprimer son unité et avoir un mariage heureux et satisfaisant, qui glorifie Dieu et respecte le caractère sacré du mariage. Certes, chaque couple doit s’efforcer de trouver des moyens de jouir de leur mariage. Ils doivent sincèrement chercher des moyens d’entretenir la joie d’être ensemble.


La notion d’unité va au-delà de l’unité physique, bien que cette dernière soit un aspect très important. L’unité est une fusion de l’esprit, du corps et de l’âme. C’est un partage et un don profonds de soi qui émerge quand il y a un climat sûr pour partager des pensées, des désirs, des buts, des douleurs et des blessures. L’unité ne signifie pas qu’une personne perd son identité. Dans l’unité véritable, les deux individus se sentent entendus et compris lorsqu’ils apportent leur individualité au mariage. En même temps, l’unité signifie que les deux individus apprendront à s’accommoder de leurs similitudes et de leurs différences et à former une nouvelle identité de couple – le « nous ». C’est le défi de chaque couple.


Aujourd’hui nous prions pour les familles suivantes : GEBU John, Chelsea ; Famille COLIN Evelyne et Pierre ; Famille PENDANT Denis et Karen ; AGASSON Leslie ; AGASSON Méryl ; AGASSON Steeve ; Famille BERNARD Yohan et Rebecca ; FERDINAND Darlène ; SAN MARTIN Damian ; Famille GIRON Patricia et Eric ; famille STANOJEVICK David et Naomie.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
A propos

Au cœur du quartier de Saint-Claude à Besançon, nous proposons des études de la Bible et des temps partages ensemble. Ouverts à tous et à toutes.

Adresse

Église Adventiste Besançon

40 rue de Trey

25000 Besançon

France

S'inscrire à la newsletter

© 2018-2020 - Site crée par l'église Adventiste du 7eme jour de Besançon